Emmanuel Bex /Le Bex’tet

Carte Blanche à « La Guitare Impertinente »
22 juin 2015
Zeki Ayad et Seddy
9 juillet 2015
Tout montrer

Emmanuel Bex /Le Bex’tet

Vendredi  6 Mars 2020 20h30

 

Tarif 12 euros

Début du spectacle 21h15

« Un rendez-vous particulier avec des artistes acrobate du « vibes », du verbe, du vent, du voilà-en-veux-tu. Là, Emmanuel Bex, organiste de jazz lauréat de nombreuses récompenses dont le Prix Django Reinhardt, Django d’or et Musicien de l’année aux Victoires du Jazz. Ici, la vocalistesoprano Carole Hémard. Deux chercheurs de sons, de timbres et de couleurs réunis pour un voyage autour des musiques du monde, reprenant quelques standards de Jazz…
Cette rencontre met en lumière la résonance de l’orgue avec la voix et les possibilités illimitées des jeux d’improvisation. Il y a des spectacles qui ne s’expliquent pas… Seul compte l’étonnement ! »

La folie, la poésie du blues vient bien sur des origines Afro-américaine du jazz. Mais c’est aussi un langage universel….Voyons son étymologie:
« Le terme blues vient de l’abréviation de l’expression anglaise blue devils (« diables bleus »), qui signifie « idées noires ». Le terme blue, d’où le blues, est aussi dérivé de l’ancien français et signifie « l’histoire personnelle » (il reste dans la langue française actuelle le terme bluette, qui est, pour tous les bluesmen, la signification du blues, une chanson à la première personne du singulier). »
J’ai envie d’explorer ce matériau formidable, avec deux jeunes musiciens. J’ai envie avec le public de partager cette évidence que nous propose le blues.

Antonin Fresson : Guitare
Tristan Bex, Batterie
Emmanuel Bex, orgue Hammond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *