PROCHAINEMENT



    Nouvelle et ambitieuse scène en Région Parisienne
    espère des artistes aux horizons divers pour une programmation éclectique

    des artistes, des bénévoles passionné(e)s et engagé(e)s, un public qui a tendance à se multiplier et même des enfants qui viennent à la rencontre de musiques qu'ils exploreront (peut-être..) plus tard ! Tous les ingrédients d'un mets qui se partage entre amis, en famille...dans une ambiance propice à la Découverte et au tissage de liens culturels car le Bahos vit dans le Monde et non pas dans le "sien propre" !

    Les bénévoles Nini, Ruru et pI.dO ont choisit et monté quelques images (parmi beaucoup d'autres) pour vous donner une idée de ce qui se trame au Labo des Arts ! A Longjumeau, en Essonne, au sein de l'Ile de France..en France.

    Nos prises
    de risque


    Le lieu, le Bahos, propose donc plusieurs concerts mensuel. Il s’agit d’un cadre Associatif, donc pas en quête de bénéfice mais réellement dans une recherche de bonnes idées pour promouvoir l’Art…d’ailleurs, on espère programmer d’autres spectacles, que la musique seule : théâtre, danse (contemporaine), spectacles pour enfants…et tout type de créations qui « osent » ! Mais en attendant de pouvoir se donner les moyens de nos ambitions, on prend un plaisir « fou » à écouter-voir des groupes et artistes s’exprimer dans un domaine où la Musique tient toute sa place !


    De la Funk, du Blues, de la Soul, de l’Afro, du Latino et du Brésilien, du Jazz ancien et celui libertaire, de la Pop (là, on est plus exigeant donc toujours « ouvert » aux artistes originaux), du Slam-Poetry et du Rap (mais avec des neurones…), des Musiques Traditionnelles de partout, de l’Electro clair-obscur (qui interpelle)….bref, beaucoup de chemins sur lesquels on s’engage pour atteindre cet endroit où des artistes impliqué(e)s dans leur Art procurent un réel plaisir aux auditeurs et aux spectateurs.

    Venez donc rencontrer le Bahos, pour vous y produire ( ?) ou juste pour rencontrer d’autres artistes qui pourraient intégrer votre projet ( ?), pour écouter-voir et entendre ce qu’en dit l’âme…mais tous les cas, votre présence nous encouragera à continuer dans la bonne voie, celle d’un partage simple, concept que le climat socio-politico-éco-climatique actuel rend nécessaire si on rêve à un monde avenant.

    Ce que nous fûmes,
    nous serons


    Dans les années 90, une passion naît de la rencontre entre 4 passionnés des musiques improvisées, de l'Art qui s'apprivoise au contact, qui tisse les liens par des rencontres aux sons harmonieux ou dodécaphoniques...sans prétention, juste de la curiosité et de l'intérêt ! Un groupe s’en constitua : « Egomol », au nom sans importance mais avec des enjeux non-négligeables : créer, produire, jouer, rencontrer, collaborer, éveiller...aller plus loin ! L'Amateurisme ne fut pas un défaut, mais une aubaine pour (modestement) défier "ceux qui savent" et "ceux qui font" en toute légitimité (sortant des écoles, conservatoires…etc) ; la suite fût enrichissante puisqu'on attira des musiciens « légitimes » à s'enfoncer dans les délires bruitistes et animés de nos percussions, alors que nous finissions par prendre en main nos destins musicaux en empruntant le chemin des conservatoires (à notre tour) pour repousser nos limites….et...on apprit.


    A partir 2006, la création de la structure associative « Bahos » sera le vecteur de nos fantasmes les plus enfantins, les plus grossiers, les plus fins, les plus sophistiqués, pour produire du "son" (dans un algeco), le nôtre mais aussi celui de tous ceux qui ont bien voulu nous rejoindre pour tourner la manivelle de cette petite boîte à musique.

    2013 : La salle de concert n'est que l'extension logique d'une idée qui appelle du "volume" ! De l’espace, du matériel afin de persister dans cette promiscuité avec le "talent" des Artistes, et leur proposer un lieu de diffusion où ils peuvent se faire entendre, connaître et reconnaître tout en participant activement à la vie culturelle d’une commune, d’un département, d’une région.